Vous êtes ici : Version française > Axes scientifiques

Axe 3 : PERCEPTION ENGINEERING & WHITE LIGHT PROCESSING

La structuration de surface entraîne une modification des caractéristiques visuelles et tactiles des surfaces. Ces modifications, voulues ou subies, sont au cœur du champ d’étude de l’Axe 3 "PERCEPTION ENGINEERING AND WHITE LIGHT PROCESSING".

Ainsi il s’agit de :

caractériser des surfaces structurées pour une meilleure compréhension des propriétés visuelles et tactiles

  • Projet SENPERVITA : les effets du renforcement ou de l’antagonisme entre perception visuelle et tactile des surfaces texturées sur la "qualité perçue" des produits manufacturés.
  • Projet CAPT-3D : cartographie des textures tridimensionnelles.
  • Projet inter-axes MORPHO-RHEO : comportement mécanique d'un contact texturé : de la description morphologique du 3ème corps aux paramètres rhéologiques.

fonctionnaliser et structurer des surfaces pour une optimisation de propriétés d’usage

  • Projet LIRCOW : marquage laser couleur reconfigurable pour la traçabilité sécurisée.
  • Projet EMITEX-ASTORIX : émissivité des surfaces dans l’infra-rouge pour l’optimisation de la performance des tubes caloporteurs dans les centrales solaires thermiques.
  • Projet R2EX : conception et réalisation de réseaux résonnants à efficacité extrême.
  • Projet EMANATION : étude des mécanismes d'auto-organisation de nanoparticules métalliques dans des couches de TiO2 et de leurs applications en photo-catalyse.
  • Projet GONIO-MIRE : réalisation d'un nouveau type de mire de calibration couleur.
  • Projet CONVERT : croissance de nanoparticules de cobalt dans des verres par poling thermique et insolation laser

modéliser les comportements comme levier pour l’ingénierie des matériaux

  • Projet SCAM : modélisation électromagnétique de la diffusion par des couches minces contenant des nanoparticules métalliques.
  • Projet MORPHORHEO : imagerie multi-modes et analyse d'images pour relier la morphologie des particules issues de la dégradation de surfaces frottantes et la rhéologie de ce matériau d'interface, dans une perspective tribologique.
  • Projet PHOTO-THERMO-COAT : modélisation des propriétés photoniques de revêtements nanocomposites nanostructurés et élaboration par voie colloïdale de composites thermoactifs.
  • L’objectif est donc non seulement de développer des méthodes quantitatives de caractérisation (ajustées par exemple sur les perceptions humaines), mais au-delà, de développer une véritable ingénierie des matériaux et des surfaces pour un cahier des charges perceptif ou des fonctionnalités spécifiques d’interaction avec la lumière. On vise par exemple le développement de procédés industriels «à bas coût» de fabrication de textures multi-échelles génératrices d’effets visuels spécifiques. Le projet ANR P2N 2012 PHOTOFLEX, qui associe trois partenaires du LABEX, rassemble l'ensemble de ces approches avec l'objectif de réaliser des films inorganiques nanostructurés photochromiques sur supports souples.